Un examen médical d’embauche est réalisé par un médecin du travail pour les personnes dont la situation personnelle ou le poste présente des risques particuliers ou dans les autres cas, le salarié passe une  Visite d’Information  ou de Prévention (VIP) réalisée par un professionnel de santé (Infirmier de Santé au travail ou médecin).

A l’issue de l’un ou l’autre de ces examens, le médecin du travail ou le professionnel de santé délivre une « Fiche de suivi individuel » en deux exemplaires ; l’un pour le salarié l’autre pour l’employeur.

Sur ce document se trouve la nature de la visite passée par le salarié. Ainsi est coché soit  examen médical d’aptitude à l’embauche, soit VIP initiale.

Dans quel cas est-ce un examen médical d’aptitude ?

Lorsque le salarié travaille sur un poste considéré à risques particuliers c’est-à-dire potentiellement dangereux pour la santé ou la sécurité du salarié ou celles de ses collègues ou des tiers évoluant dans l’environnement immédiat de travail. Le médecin cochera « examen médical d’aptitude »
Dans ce cas l’examen doit être réalisé avant l’embauche et nécessitera un Suivi Individuel Renforcé (SIR).

Ce sont des postes exposant le salarié à des risques particuliers tels que :

  • L’amiante
  • Le plomb dans les conditions prévues à l’article R4412-160
  • Les agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (art. R4412-60)
  • Les agents biologiques des groupes 3 Et 4 (art. R4421-3)
  • Les rayonnements ionisants
  • Le risque hyperbare
  • Les opérations de montage et de démontage d’échafaudages

Ainsi que tout poste pour lequel l’affectation nécessite un examen d’aptitude spécifique :

  • salariés titulaires d’un CACES (art. R4323-56)
  • toute habilitation électrique (art. R4544-10)
  • jeunes pouvant être affectés aux travaux interdits susceptibles de dérogation (art.R4153-40)
  • recours à la manutention manuelle inévitable >55 kgs (art.R4541-9)
  • mannequins lors de leur première visite (art.R7123-7)

et les postes inscrits par l’employeur présentant des risques particuliers.

Dans les autres cas, c’est une Visite d’Information et de Prévention qui sera réalisée par un Personnel de santé qui cochera « VIP initiale ».

La VIP initiale doit intervenir dans un délai de trois mois suivant la prise de poste effective et la périodicité ne pourra excéder 5 ans.

Concernant les situations spécifiques telles les travailleurs de nuit, les moins de 18 ans, les salariés exposés aux agents biologiques pathogène catégorie 2 ou aux champs électromagnétiques, la VIP devra se dérouler préalablement à l’affectation et la périodicité n’excédera pas 3 ans.