[CORONAVIRUS] Guide de préconisations OPPBTP

Le guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction en période d’épidémie de coronavirus vient d’être publié. (nouvelle version du 27 mai)

Ce guide, à destination des professionnels de la construction, a été réalisé pour les aider à adopter les mesures de prévention adaptées et à respecter les consignes sanitaires dans le contexte d’épidémie du Covid-19. 

[CORONAVIRUS] Fiche : Les préconisations concrètes par métier

[CORONAVIRUS] Organisation de l’AIST La prévention active pour maintenir le service

Coronavirus : réactualisation des consignes en entreprise

Dans le contexte d’évolution de la situation relative au COVID-19 dit coronavirus, voici plusieurs éléments :

  • Des éléments sur les arrêts de travail en fonction des différentes situations rencontrées
  • Des éléments pour les personnels d’accueil,
  • Des éléments sur le nettoyage des locaux,
  • Des ‘outils’ mobilisables par les entreprises en cas de réduction d’activité,
  • Des éléments sur le droit de retrait,

Consultez régulièrement les sites de références  mis à jour tous les jours en fonction de la situation et des décisions prises

  • Gouvernement.fr est le site de référence mis à jour quotidiennement
  • Le site du Ministère du travail questions –réponses est mis à jour périodiquement
  • Le site du Ministère des Affaires Etrangères en ce qui concerne les déplacements et zones à risques
  • Sur le site du Ministère de la Santé

A noter qu’en cas de rupture d’approvisionnement les pharmaciens peuvent préparer des solutions hydroalcooliques (arrêté du 6 mars 2020).

Nous vous rappelons que nos équipes pluridisciplinaires sont à votre écoute pour vous dispenser leurs conseils en matière de prévention.

En revanche, nous vous rappelons également que si l’un de vos salariés présente des signes d’infection respiratoire, vous ne devez en aucun cas l’orienter vers notre SSTI. Dans ce cas, il convient en effet de se référer aux consignes émises par le Ministère de la santé.

[ANNULATION] 2 avril 2020 : Santé et maintien en emploi !

Dans le contexte d’évolution de la situation relative au COVID-19 dit coronavirus, les Rencontres Santé Travail ” La Prévention en Actions” sont annulées et reportées à une date qui vous sera communiquée ultérieurement.

 

 

Le 2 avril 2020, plus de 150 services de santé au travail interentreprises (SSTI) organiseront partout en France et pour la deuxième année consécutive, les Rencontres santé travail « La Prévention en Actions » à destination de tous leurs publics (chefs d’entreprises, responsables RH, salariés, partenaires institutionnels et relais d’opinion). Dans le cadre de cette journée, L’AIST La prévention active, votre Service de Santé au Travail, a le plaisir de vous convier aux rencontres Santé-Travail  “La prévention en actions” le jeudi 2 avril 2020 !

  Programme de la soirée du 2 avril 2020 :

18 h00 Accueil 

  • TABLE RONDE composée des partenaires du Maintien dans l’emploi : AIST La prévention active, CARSAT, AGEFIPH, CAP EMPLOI, CPAM, COMETE
  • JEU théâtral et interactif par la troupe Improve Yourself sur le thème du Maintien dans l’emploi,
  • TÉMOIGNAGES d’entreprises adhérentes de l’AIST La prévention active
  • CLÔTURE par le philosophe Gérard Guièze sur le Maintien dans l’emploi et la prévention,
  • COCKTAIL DÎNATOIRE

 

Lieu de la soirée

 

Hôtel Novotel – Parking gratuit –

32-34 rue Georges Besse, 

63100 Clermont-Ferrand 

 

    Invitation – 2 avril 2020

POURQUOI CET ÉVÉNEMENT ?

La culture de la prévention doit encore se développer. Le maintien en emploi est plus que jamais un enjeu individuel et collectif dans notre société. Vieillissement, maladie chronique, incident de santé, accident de la vie ou du travail, maladie professionnelle, handicap sont autant de situations qui peuvent impacter la capacité à rester en emploi en raison de son état de santé.

POURQUOI LA THÉMATIQUE ” MAINTIEN EN EMPLOI” ?

Le maintien en emploi englobe toutes les actions permettant aux salariés de rester en emploi, c’est-à-dire de conserver une activité professionnelle (pas forcément à leur poste actuel) et couvre un large spectre de sujets relatifs à la santé au travail. Cela ne se résume pas à l’allongement du temps de travail ou aux arrêts de travail. Il s’agit avant tout de promouvoir la prévention auprès des employeurs et des salariés en activité.
Les SSTI ont un rôle primordial dans le maintien en emploi. Au travers de leurs 4 missions que sont l’action en entreprise, la surveillance de l’état de santé, le conseil, la traçabilité et veille sanitaire, les services agissent quotidiennement en sa faveur. Il peut s’agir de détecter les signes avant-coureurs de risques de désinsertion professionnelle, notamment d’identifier des salariés en arrêt de longue durée, de mettre en place des plans de retours au travail, de proposer des aménagements de postes ou de temps de travail ou même des réorientations grâce à des formations adaptées à la situation du salarié.

Dans une démarche de prévention, chaque salarié et employeur peut faire la demande à tout moment d’un rendez-vous avec un professionnel de santé au travail afin d’être accompagné. Le maintien en emploi est possible grâce au suivi individuel qu’effectuent les SSTI tout au long de la vie professionnelle du salarié. Ainsi, le dossier médical en santé au travail est une ressource essentielle, à laquelle il serait important de lier le dossier médical partagé et par conséquent la médecine de soins pour prévenir au mieux les risques de désinsertion professionnelle.

 

 

Coronavirus : les consignes en entreprise

QUELLES SONT LES CONSIGNES EN ENTREPRISE ?

En milieu de travail comme en population générale :

  • Le risque est limité, puisque seul un contact étroit avec des personnes présentant des symptômes pourrait contaminer.
  • Comme pour toute maladie infectieuse, il est essentiel de respecter les mesures habituelles d’hygiène, notamment de se laver fréquemment les mains avec du savon ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique. Il est également recommandé de veiller à l’hygiène des locaux de travail (nettoyage de surfaces…).
  • Aucune transmission via des objets (bagages, colis, etc.) n’a été rapportée à ce jour. Les recommandations usuelles de manipulation doivent être respectées.
  • Le port du masque systématisé n’est pas nécessaire.
  • Pour rappel, le port du masque chirurgical n’est recommandé que pour les personnes malades en cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires). Les personnels soignants prenant en charge les malades disposent d’équipements de protection spécifiques.

Source : INRS

CAS PARTICULIERS  : Retours de zones où des cas de personnes contaminées ont été identifiées

Le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les recommandations suivantes pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

Dans les 14 jours suivant le retour  :

  • Surveillez votre température 2 fois par jour ;
  • Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
  • Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
  • Évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
  • Évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
  • Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).
  • Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine…) ;
  • Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.

En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour 

  • Contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.
  • Évitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque.
  • Ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Dans un contexte évolutif et à titre de précaution, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères recommande aux Français – en particulier aux familles – qui vivent en Chine et n’ont pas de raisons essentielles d’y rentrer, de se tenir éloignés momentanément du pays et de différer leur retour.

Les voyages vers la Chine sont déconseillés, en cas de départ impératif il est recommandé :

  • d’éviter tout contact avec des animaux, vivants ou morts ;
    d’éviter de se rendre sur les marchés où sont vendus des animaux vivants ou morts ;
  • d’éviter tout contact rapproché avec des personnes souffrant d’infection respiratoire aiguë ;
  • de ne pas manger de viande non ou peu cuite ;
  • de se laver régulièrement les mains avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions hydro-alcooliques ;
  • de consulter le site de conseils aux voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre et toux/difficultés respiratoires) il est recommandé

  • de porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes ;
  • d’utiliser des mouchoirs jetables et de bien se laver les mains régulièrement ;
  • lors de son voyage en Chine : de consulter rapidement un médecin localement.Source : recommandations du Gouvernement

LES SITES DE RÉFÉRENCES ET CONTACTS :

  • Ministère des solidarités et de la santé
  • Santé Publique France
  • Ministère de l’Europe et des affaires étrangères
  • Numéro vert 0800 130 000

Le ministère des Solidarités et de la Santé a activé depuis le 1er février la plateforme téléphonique d’information “Nouveau coronavirus”. Cette plateforme téléphonique, accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h) permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.

Cette plateforme n’a pas vocation à recevoir les appels des personnes qui ont des questions médicales liées à leur propre situation : en cas de doute, si elles ont séjourné dans une zone où circule le virus et ont des symptômes évocateurs (fièvre, toux, difficultés respiratoires), elles doivent appeler le SAMU Centre 15, qui les orientera.

Conseils employeurs : Comment réagir face au coronavirus ?

Début janvier 2020, la découverte d’un nouveau coronavirus (Covid-19) en lien avec des cas groupés de pneumopathies a été annoncée par les autorités sanitaires chinoises et l’OMS. Fin janvier 2020, les premiers cas d’infection au coronavirus ont été détectés en France, et depuis quelques jours en Italie.

Dans un contexte évolutif, votre service de santé au travail vous communique ici les informations délivrées par les autorités françaises afin de les partager avec vos salariés. Les données seront mises à jour en fonction de l’analyse des risques et des recommandations officielles (Ministère des Solidarités et de la Santé, Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères ou encore de l’Organisation Mondiale de la Santé).

Pour toute question, nous vous invitons à contacter le numéro 0800 130 000 (appel gratuit) qui pourra vous informer. En cas de fièvre, toux, difficultés à respirer, il faut composer le 15

QUELLES SONT LES CONSIGNES EN ENTREPRISE ?

Au stade actuel, les éléments de réponses que la Direction Générale du Travail sont les suivants : l’employeur a une obligation d’évaluation des risques (R. 4423-1). Dans la majeure partie des secteurs d’activité, il n’existe pas pour le moment de risque d’exposition professionnelle à ce virus.

Selon la situation, il convient de suivre les consignes de la Direction Générale de la Santé :
– Il n’y a pas de « circulation active » du virus sur le territoire national à ce stade. En conséquence, le port de masque chirurgical par la population non malade afin d’éviter de contracter la maladie ne fait pas partie des mesures barrières recommandées et son efficacité n’est pas démontrée.
– Les professionnels de santé en contact étroit avec les malades pour les soins disposent d’équipements de protection individuelle spécifiques.

UN DE VOS SALARIES DOIT SE RENDRE EN CHINE…

S’agissant de travailleurs qui seraient amenés à se déplacer à l’étranger dans le cadre de leur poste de travail, nous vous invitons à suivre les recommandations de la page «conseils aux voyageurs» du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (notamment éviter les déplacements en Chine). Cependant, il est actuellement recommandé de reporter les déplacements vers la Chine, ou les zones où circule activement le virus, qui ne revêtent pas de caractère essentiel, pour ne pas mettre en danger votre santé et celle de vos salariés.

UN DE VOS SALARIES REVIENT DE CHINE, QUE FAIRE ?

Pendant 14 jours après le retour d’un salarié de Chine, ou d’une zone où circule activement le virus, il devra :
Selon la situation, il convient de suivre les consignes de la Direction Générale de la Santé :
– Surveiller sa température 2 fois par jour ;
– Surveiller l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
– Porter un masque chirurgical en face d’une autre personne et lorsqu’il sort de son domicile;
– Laver ses mains régulièrement ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
– Éviter tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
– Éviter de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
– Éviter toute sortie non indispensable (grands rassemblements, centres commerciaux, restaurants, cinémas…) ;
– En cas de sortie, porter un masque chirurgical ;
– Dans la mesure du possible, privilégier le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine…). Attention, pour ne pas être discriminant nous vous recommandons de recueillir par écrit l’accord du salarié.

COMMENT SE TRANSMET LE VIRUS ?

De ce que l’on en sait à ce jour, le virus se transmet principalement par les sécrétions nasales ou buccales (toux, éternuements). Il convient d’adopter les mesures d’hygiène de base : lavage des mains (savon ou solution hydro-alcoolique), tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique. Il est recommandé pour tout professionnel (essentiellement ceux du secteur du transport), pouvant être à proximité de ressortissants étrangers ou français revenant de zones épidémiques, de suivre ces mesures d’hygiène de base et d’informer ces personnes de ces mesures à suivre.

UN SALARIE VOUS INFORME AVOIR ÉTÉ EN CONTACT AVEC UNE PERSONNE REVENANT DE CHINE ET QUI PRÉSENTE DES SYMPTÔMES… 

Dans ce cas, il faut contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine, évitez tout contact avec l’entourage et conservez le masque ; et surtout ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

LES OBJETS EN PROVENANCE DE CHINE PRÉSENTENT-ILS UN RISQUE ?

Au vu des données disponibles sur la survie des coronavirus dans le milieu extérieur (quelques heures sur des surfaces inertes sèches) et compte tenu des temps et conditions de transport avec la Chine, le risque d’être infecté par le Coronavirus en touchant un objet importé de Chine est considéré comme extrêmement faible. Aucun cas de contamination de ce type n’a été rapporté. Les mesures d’hygiène standard (lavage des mains, nettoyage de surfaces) sont efficaces.

LES SITES DE RÉFÉRENCES ET CONTACTS :

  • Ministère des solidarités et de la santé
  • Santé Publique France
  • Ministère de l’Europe et des affaires étrangères
  • Numéro vert 0800 130 000

Le ministère des Solidarités et de la Santé a activé depuis le 1er février la plateforme téléphonique d’information “Nouveau coronavirus”. Cette plateforme téléphonique, accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h) permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.

Cette plateforme n’a pas vocation à recevoir les appels des personnes qui ont des questions médicales liées à leur propre situation : en cas de doute, si elles ont séjourné dans une zone où circule le virus et ont des symptômes évocateurs (fièvre, toux, difficultés respiratoires), elles doivent appeler le SAMU Centre 15, qui les orientera.

Calendrier des ateliers 1er semestre

Le calendrier des ateliers 1er semestre est arrivé !

 

L’AIST La prévention active organise sur toute l’année des ateliers de préventions et de conseils auprès des employeurs, des travailleurs et leurs représentants afin d’éviter ou diminuer les risques professionnels et d’améliorer les conditions de travail. Pour vous inscrire, rendez-vous dans l’espace adhérent, nos ateliers.

NB : Attention : Les places des ateliers sont limitées. Inscrivez-vous vite sur notre site !

 

Démarche d’amélioration continue 2019-2020

Votre service de santé au travail s’engage !

 

Pour garantir l’excellence dans la mise en oeuvre des actions de prévention de la santé et de la sécurité des travailleurs et veiller en permanence à ce que ces actions soient le fruit d’une organisation et d’une planification cohérente, le conseil d’administration de l’AIST La prévention active a décidé d’engager l’association dans une démarche d’amélioration continue dès 2009.
Le président et le directeur de l’AIST La prévention active ont pour mandat l’obtention du label AMEXIST. Cet objectif prioritaire a ainsi été inscrit en préambule du projet de service de l’association.

 

Le Président et le Directeur s’engagent à ce que tous les moyens et décisions nécessaires soient mis en oeuvre et leurs effets mesurés dans une logique d’amélioration continue pour faire de l’AIST La prévention active le partenaire santé travail connu, reconnu et utile de l’entreprise pour préserver la santé et l’emploi de tous.

 

André COUYRAS, Président

Pascal JOUVIN, Directeur

 

 

 

 

 

 

Campagne de sensibilisation aux risques CMR – NOUVELLE BROCHURE

 

Ce mois d’octobre, l’équipe médicale de l’AIST la prévention active lance une campagne de sensibilisation destinée aux salariés sur les risques CMR.

Qu’est ce qu’un agent CMR ?

Comment se protéger et prévenir le risque CMR ?

Consultez notre nouvelle brochure !

> Rubrique dossiers thématiques/ prévention par risques